Le bilan édition 2014
Le bilan édition 2014
Une sélection des actions soutenues en 2013 en version électronique.

Une autre biodiversité
Une autre biodiversité
Découvrez le partenariat avec les éditions Delachaux et Niestlé sur la préservation de la biodiversité domestique.

Pouyo et les oiseaux
Pouyo et les oiseaux
Un petit ornithologue en herbe pour promouvoir et sensibiliser les enfants au monde des oiseaux.

Notre Appel à projets 2011-2012


Réconcilier “l’Homme et la nature”


   Renforcer et développer la culture nature, par des projets d’éducation à la nature...

...ciblant les enfants et adolescents. L’éducation à la nature se distingue de l’éducation à l’environnement, orientée développement durable et réflexes écocitoyens : elle cherche à faire renaître l’émerveillement chez le petit d’homme en l’emmenant sur les chemins, dans les parcs, par monts et vallons, partout où les mystères et secrets de la nature peuvent lui être expliqués in situ. De la Nintendo et autres Wii aux petits chemins qui sentent la noisette...

Donner l’opportunité d’agir aux profanes qui souhaitent s’engager et être utiles, par des projets de sciences participatives.

Les citoyens cherchant à s’impliquer sont de plus en plus nombreux, c’est une occasion de les “nourrir”. Et ces projets qui reposent sur leurs observations et sur leurs échanges avec des scientifiques et des naturalistes sont d’une grande importance pour faire avancer les connaissances sur certaines espèces (comme les insectes pollinisateurs). Ils ont fait la preuve de leur efficacité depuis plusieurs années.

   Chercher une porte d’entrée efficace pour rallier les “sans opinion” à la cause de la nature, par des projets ciblant la faune paysanne,


C’est-à-dire ces races de bovins, d’ovins, de caprins, etc., créées et entretenues par nos aïeuls pendant des siècles. Nous sommes, pour 80 % d’entre nous, des petits-enfants de paysans : le comité scientifique a donc pensé que l’extinction de ce patrimoine naturel (et culturel) pouvait être un bon moyen de sensibiliser tous ceux qui n’ont pas été touchés par les causes précédentes, comme la biodiversité exotique ou la biodiversité ordinaire cultivée.

   Rétablir cette relation Homme/Nature dans les régions où le temps presse, par des projets axés sur l’Afrique francophone et l’Outre-mer français.

Les richesses naturelles sont extraordinaires mais très fragiles en Outre-mer, notamment parce qu’il est très insulaire ; l’Afrique abrite également une vaste biodiversité et réclame des projets d’envergure. Les associations sont isolées, loin des moyens de la métropole, et pourtant, leur tâche est énorme et cruciale, car sur ces territoires l’impact des activités humaines sur la nature peut être irrémédiable. La Fondation veut donc donner aux populations la possibilité de créer des associations locales porteuses de projets ambitieux.



> Télécharger l'Appel à projets 20011-2012