Protection des amphibiens

Valorisons les mares du Nivernais
MELA travaille avec des communes à identifier et gérer leurs réseaux de mares pour assurer la préservation des amphibiens, notamment en veillant à sécuriser leur parcours de migration.

Protection
Nièvre /Bourgogne
1623
1 photo
Le + : soutenir les bénévoles, impliqués jour et... nuit !

20% des espèces d'amphibiens risquent de disparaître de France métropolitaine selon la dernière liste rouge des espèces menacées de l'UICN. Sans une prise de conscience des citoyens et des pouvoirs publics, ces chiffres pourraient doubler dans les années à venir. Les facteurs de déclin sont les pollutions des eaux, des sols, de l’atmosphère, la destruction des habitats et la mortalité sur les routes. Pourtant, la contribution des tritons, grenouilles, crapauds, rainettes et autres pélobates à l'équilibre écologique est essentielle (comme prédateurs d'insectes, par exemple).

L'association incite les communes à recenser leurs réseaux de mares et les accompagne sur l'élaboration de plans de gestion (sur le principe du corridor écologique). En parallèle, elle procède à une étude qualitative et quantitative des flux migratoires, avec un inventaire de nouveaux sites et des mesures de protection. Depuis 2005, des réseaux ont ainsi été définis sur 22 communes et les bilans des 11 premières ayant mis en oeuvre des actions de gestion sont très concluants.

MELA travaille sur de nombreux programmes de valorisation du patrimoine naturel nivernais, principalement sur les bocages et sur les mares. Cette maison de l'environnement très dynamique a presque une approche de conservatoire...

2011