Pour des baleines sereines

Ecotourisme baleinier durable
L'association étend son action locale (étude et préservation) au niveau national et favorise le développement d'un éco-tourisme "baleinier".

Sensibilisation
France entière
1854

2 photos
Le + : le gouvernement demande au tourisme baleinier d'impliquer la population malgache

L’écotourisme baleinier se développe sur l’île de Madagascar depuis une vingtaine d’années, à tel point qu'il en est venu à menacer la tranquillité des mammifères marins. En 2000, l'Etat malgache a donc voté une loi pour réguler l'observation à vocation commerciale des baleines, et Cetamada a élaboré un code de bonne conduite à destination des opérateurs touristiques (dont certains comptent parmi ses membres).

Après avoir rencontré un franc succès sur ce projet (certainement exportable !), l'association poursuit son programme. Elle donne à son action, originellement centrée sur l'île Sainte-Marie, une envergure nationale. Parmi les axes qu'elle développe : l'étude du chant des baleines, l'organisation de missions d'écovolontariat (relevés, photos, accompagnement éco touristique) et le développement de l'artisanat autour du mastodonte des mers, auprès de communautés locales, sur l'ensemble du territoire.

Créée en 2009, Cetamada a pour objet la protection des mammifères marins et de la faune marine de l'océan indien, ainsi que de leurs habitats. Elle conduit des études et des actions de sensibilisation et d'éducation.
2011
: CETAMADA
Rapporteur : Remi Gouin
Financement : 20000 €
Lien : www.cetamada.org