Identifier les causes d'un déclin

Suite à une étude de l'association SOS busards validée par le CNRS de Chizé, il apparaît qu'au sein de la population aveyronnaise de busard Saint Martin, un nombre important d'œufs n'éclossent pas.

Protection
Aveyron
1695

5 photos
Grand consommateur de rongeurs, le busard Saint Martin ne serait-il pas victime de concentration de substances toxiques?
Une recherche toxicologique sur les œufs a été réalisé par le réseau SAGIR - réseau nationale de surveillance sanitaire de la faune sauvage, en partenariat avec l'école vétérinaire de Lyon et le CNRS de Chizé. Elles permettent de se prononcer sur cette hypothèse en collectant des œufs non éclos, ce qui reste incontournable.
Afin d'optimiser cette étude, un stagiaire de niveau universitaire a été embauché pour analyser de façon approfondie des milieux utilisées par l'espèce. Le but est d'obtenir une cartographie des potentialités d'accueil de l'Aveyron et de localiser un plus grand nombre de couples et nids de busards, ceci augmentant la taille d'échantillon analysé et la fiabilité des résultats obtenus.
2011
: SOS busards
Rapporteur : Virginie Auberty
Financement : 2500 €
Lien :
Projet coup de main