Des micro-gardes du corps

Les prédateurs naturels méditerranéens au service des maraîchers
Le GRAB poursuit son programme d'études et de sensibilisation sur la biodiversité fonctionnelle. Principe : favoriser la venue d'insectes qui lutteront contre les ravageurs de cultures, en plantant les espèces florales adéquates.

Protection
France entière
906

3 photos
le + : prolonger le soutien de la Fondation

Il existe une alternative à l'emploi des pesticides : la "biodiversité fonctionnelle". Le principe est de planter autour des cultures des espèces végétales favorisant la venue d'"insectes auxiliaires indigènes", prédateurs des ravageurs s'attaquant aux cultures.

Ce projet s'adresse aux maraîchers sous serre installés dans le Sud de la France. Le GRAB cherche à valider la méthode consistant à  semer des plantes hautes pour servir d'hôtes aux prédateurs des acariens, principale source de nuisance des cultures sous serre méridionales. Le principe : promouvoir le recours aux ressources naturelles, gratuites, en substitution de l'achat d'insectes auxiliaires (élevés en masse en Belgique ou aux Pays-Bas) ou, pire, de produits phytosanitaires...
Après des résultats intéressants (taux de germination des plantes semées et quantité de prédateurs générée), le GRAB souhaite valider la faisabilité de la mise en place des bandes florales dans les exploitations et l'impact sur la protection des cultures, puis diffuser largement cette pratique.

Le GRAB a pour mission la recherche expérimentale, la diffusion, la formation, la démonstration et l'expertise dans le domaine des techniques de l'agriculture biologique en arboriculture, maraîchage, viticulture et culture de plantes aromatiques et médicinales.
2010