Des dauphins, dis donc !

Observatoire des cétacés de Polynésie française
Cette association polynésienne monte un observatoire afin d'améliorer les connaissances sur ces espèces peu connues et d'encadrer les activités touristiques d'observation.

Protection
Polynésie française
955

2 photos

Le + : dans cette région au statut autonome y compris en matière environnementale, l'action associative est essentielle.

La Polynésie française a créé en 2002 un sanctuaire marin pour protéger les cétacés présents dans ses eaux territoriales. Quinze espèces fréquentent les eaux et les côtes de ce territoire grand comme l'Europe : l'orque épaulard, le cachalot, la baleine à bosse d'Antarctique, les dauphins souffleur et à long bec ou encore le dauphin tacheté, magnifique avec ses trois tons de gris... Peu d'entre elles ont fait localement l’objet d’études scientifiques

Au sein de son observatoire des cétacés de Polynésie, l'association se propose de mener un état des lieux des connaissances et des initiatives entreprises sur ces espèces et de créer un réseau d'observation couvrant l'ensemble de ses archipels, intégrant des bénévoles et des opérateurs touristiques. Ces derniers, formés par ses soins, apprendront au passage comment emmener les touristes observer les baleines sans leur nuire...

Te mana o te moana, spécialisée sur le milieu marin polynésien, existe depuis six ans : elle a mené plus de 100 projets (sensibilisation, études et protection) depuis sa création. Elle s'appuie sur un large réseau local.
2011
: TE MANA O TE MOANA
Rapporteur : François Letourneux
Financement : 13000 €
Lien : www.temanaotemoana.org