Des clochers vivants !

Afin de préserver les espèces de chauves-souris qui utilisent les bâtiments publics, la Ligue pour la Protection des Oiseaux - Aveyron œuvre à la réhabilitation des sites qui leur sont aujourd'hui inaccessibles.

Protection
Aveyron /Midi-Pyrénées
2541

4 photos
Longtemps méconnues et victimes de préjugés, les chauves-souris sont pourtant des espèces fragiles et menacées. Sur les 34 espèces répertoriées en France, 26 sont présentes en Aveyron. Le bon déroulement de leur cycle biologique nécessite des conditions très strictes, notamment en ce qui concerne les gîtes de reproduction et d'hibernation. La raréfaction de ceux-ci est une des principales causes du déclin des différentes espèces dans le département.
Les combles et clochers d'églises constituent des gîtes propices à leur reproduction en raison de leurs caractéristiques particulières (obscurité, température élevée, courants d'air réduits, absence de dérangements…). Ces espèces voient le nombre d'églises accessibles se réduire comme peau de chagrin depuis plusieurs années, en raison de la généralisation des grillages mis en place pour lutter contre la prolifération des pigeons.
Afin de préserver ces habitantes des bâtiments publics, une action de réhabilitation des monuments aujourd'hui inaccessibles est menée par la LPO Aveyron.
Avec l'aide de ses bénévoles, l'association réalise des aménagements spécifiques permettant le passage des chauves-souris dans le grillage et les met en place sur plusieurs églises du département.

Liste des autres projets de l'association :

Échanger pour mieux préserver !
Nid vu ni connu