Au prétexte de tuberculose bovine

Un film dénonce un massacre au profit d'enjeu économique. Aujourd'hui, le blaireau est le bouc émissaire d'une accusation injustifiée : la tuberculose bovine. On a signé son éradication dans plusieurs régions françaises : une solution facile et peu onéreuse pour calmer les tensions chez les éleveurs.

Sensibilisation
France entière
3466

3 photos
De tous temps, le blaireau a été victime de nombreux préjugés. Tous les prétextes sont bons pour l'exterminer. Et depuis quelques années, une maladie sévit dans les troupeaux de bovins : la Tuberculose bovine, obligeant ainsi les éleveurs à abattre l'ensemble de leurs troupeaux.

Afin de calmer les tensions, les services de l'État proposent une solution facile et peu onéreuse : l'éradication complète du blaireau, prétextant qu'il est coupable de cette maladie contagieuse. Plus de 6000 blaireaux ont déjà été tués sans raison valable et le massacre continue de sévir …

Mais la problématique de la tuberculose bovine n'est pas la cause du blaireau. Elle cache de nombreux travers économiques et environnementaux.

Vous découvrirez dans ce film l'arrière du décor de cette polémique que beaucoup de personnes concernées, ignorent. Le film d'une durée de 30 minutes, sera enrichi de témoignages de spécialistes, scientifiques, éleveurs, vétérinaires de France et d'Angleterre. Il sera diffusé via les conférences données en France et en Europe par Virginie Boyaval, via internet et dans les médias.
2013
: Association Meles
Rapporteur : Élizette Alves Batista
Financement : 2400 €
Lien : www.meles.fr
Projet coup de main