Le bilan édition 2014
Le bilan édition 2014
Une sélection des actions soutenues en 2013 en version électronique.

Une autre biodiversité
Une autre biodiversité
Découvrez le partenariat avec les éditions Delachaux et Niestlé sur la préservation de la biodiversité domestique.

Pouyo et les oiseaux
Pouyo et les oiseaux
Un petit ornithologue en herbe pour promouvoir et sensibiliser les enfants au monde des oiseaux.

Anem defor' (Allons dehors)

Observer et apprendre de la nature dans la classe et faire la classe dans la nature (observation, analyse de la vie et l'évolution de la faune et de la flore terrestre et aquatique) dans le but de permettre l'épanouissement des enfants à travers la nature.

Lot-et-Garonne /Aquitaine
4210
1 photo

Notre projet vise l'épanouissement des enfants à travers l'aménagement et l'utilisation d'un terrain proche de l'école : observer et apprendre de la nature dans la classe et faire la classe dans la nature (observation, analyse de la vie et l'évolution de la faune et de la flore terrestre et aquatique). Cet espace naturel/cultivé a pour vocation d'être un outil pédagogique pour la découverte, l'expérimentation, l'observation et l'apprentissage autant à l'extérieur qu'à l'intérieur de la classe.

Notre démarche se compose de trois éléments fondamentaux:

 

1. La pédagogie active:

La pédagogie Calandreta c’est donner la parole à l’enfant, le rendre autonome, réguler la vie de groupe et l’utiliser comme vecteur d’apprentissage. Elle utilise des « institutions » et des outils pédagogiques qui vont dans ce sens : le Conselh, le Qué de nòu, la correspondance, le travail coopératif, l’auto-évaluation... pour que l’enfant perçoive la classe comme un endroit de repères, de sécurité, de vie, où l’on peut régler des questions et ainsi prendre en charge sa vie d’écolier. Notre projet utilise cette pédagogie en s’inspirant au quotidien de la Nature.
 

2. La Co-construction:

Le projet est co-construit au quotidien avec les enfants, leurs parents, les partenaires associatifs et les agriculteurs bio locaux. Plusieurs sont prévues à l’extérieur de l’école (chez des particuliers, dans des associations de jardiniers, chez des agriculteurs) pour faire découvrir aux enfants différents lieux avec des aménagements divers et qu'ils puissent s'en inspirer (jardins de particuliers, jardins collectifs ou partagés, fermes en polyculture et/ou élevage, etc.). L’équipe pédagogique accompagne ensuite les enfants vers les choix faisables et réalisables (quelles plantes, quelles animaux, où les installer, les planter, etc.), au vu des expériences et témoignages recueillis lors des visites.

 

3. La création de lien social :

Les moments de rassemblement autour de la récolte et de la transformation des produits du jardin seront à chaque fois l’occasion de créer et resserrer les liens avec et entre les enfants, les familles, les partenaires du projet, les habitants du quartiers, les membres de la Maison des Anciens, etc.

Le jardin et les activités qui s’y dérouleront au fil de l’année seront des supports pour se rencontrer, échanger, partager, participer, solliciter de l’entraide. Les membres de la Maison des Anciens seront particulièrement sollicités pour faire partager aux enfants leurs expériences.

Cette expérience sera ouverte à tous (habitants du quartier et d’ailleurs, passants, promeneurs, visiteurs réguliers et occasionnels) en rendant le jardin accessible et ouvert, avec des panneaux explicatifs du projet et des activités, des différentes plantations et expérimentations en cours, et une invitation à participer au projet par la prise de contact avec l’équipe pédagogique et par la mise à disposition d’outils et de consignes pour certains travaux spécifiques.