Alto Huayabamba

De la coca au cacao
Dans la région de San Martin, en Amazonie péruvienne, Pure Planet Alliance accompagne des petits producteurs de cacao (la coopérative Acopagro, commerce équitable) dans une gestion des cultures s'appuyant sur l'agroforesterie. Quand reforestation rime avec agriculture...

Protection
France entière
1789

2 photos
Le + : cible le premier bassin forestier mondial, au cours de l'année internationale de la forêt.

Qu'est-ce que l'agroforesterie ? Un mode de gestion écologique mêlant arbres et cultures. En intégrant des arbres dans les espaces de cultures (ou d'élevage), on régénère les sols, on maintient la biodiversité et les ressources en eau, et l'on « capture » davantage de carbone. On parvient par là-même à diversifier et à maintenir - voire à augmenter - la production, donc à améliorer la situation économique des cultivateurs.  Une approche très intéressante pour la forêt amazonienne dont près de 20% auraient été détruits entre 2000 et 2005, d'après un rapport du PNUE (Programme des Nations Unies pour l'Environnement). Or si la déforestation n’est pas enrayée, 80% des efforts entrepris pour atténuer le réchauffement climatique seront anéantis...

Ce projet s'inscrit dans le programme des Nations Unies « Substitution de la culture de la coca par le cacao ». PPA accompagne ces 1 500 petits producteurs, certifiés bio, dans le reboisement d'aires dégradées par la culture de coca pour favoriser la culture de cacaoyer. Le cacaoyer se développe en effet à l’ombre d’autres arbres (dits "mères du cacao"). Dans un premier temps, il s'agit de planter 44 000 arbres : des espèces natives, médicinales, précieuses ou fruitières.

Pure Planet Alliance regroupe des organisations engagées dans la conservation des forêts primaires et dans la lutte contre le réchauffement climatique par l'agroforesterie tropicale.


2011
: Pure Planet Alliance
Rapporteur : Jean-Baptiste Dumond
Financement : 30000 €
Lien : en cours de réalisation