''Accès réservé !''

Protection de mines importantes pour les chiroptères
En Lozère, l'ALEPE a identifié 20 mines abandonnées essentielles pour les chauves-souris, une espèce menacée. Pour leur tranquillité, elle entreprend de grillager les cavités de huit d'entre elles, assurant du même coup la sécurité du public.

Protection
Lozère /Languedoc-Roussillon
677

10 photos

Le + : un enjeu primordial


Dans ce projet, la protection des personnes rime avec celle des chauves-souris. Certains promeneurs s'aventurent en effet dans ces mines abandonnées, risquant d'être blessés par des éboulements. De plus, ils perturbent la tranquillité des animaux qui y ont élu domicile. Condamner les entrées par des grilles est donc la meilleure solution pour préserver les uns et les autres.

 

De 2004 à 2008, un programme LIFE a été mené dans le sud de la France pour participer à la conservation des populations françaises de trois espèces de chauves-souris cavernicoles. 12 cavités ont bénéficié de protection grillagée : une augmentation des effectifs a été constatée, et dans certains cas même, le retour d'espèces qui avaient déserté le lieu depuis des années !